Témoignage de 2 couples qui sont rencontrés sur Amour Maghreb et vivent l’amour éternel

Il y a beaucoup de sites qui ne bannissent pas l’aspect religion comme Meetic, Attractive World et d’autres, mais pour les musulmans, ils ont aussi des sites de rencontres. On va parler de Amour Maghreb.com, un club qui a fondé beaucoup de couples depuis son apparition, et continue de ravager le marché mondial.

Mais quel est le secret des sites musulmans ?

Happy loving fingersOn ne va pas se fier derrière le côté religieux qui honore ces sites musulmans, on va se pencher sur la réalité en face et prendre le côté design qui est bien présenté avec plusieurs options, une interface facile à utiliser, surtout le mode mobile. Un site qui dépasse la demande technologique, avec des animations, et beaucoup de possibilités pour mieux avancer sur le style de drague de la nouvelle génération. Amour Maghreb prend son envol depuis son apparition en 2010, beaucoup de choses se sont améliorés, rien que dans la présentation de site avec moins de photos, et tout de suite le formule d’inscription.

Ce site est direct et clair, on ne peut pas s’engager si on a l’esprit flou, et c’est un site qui est disponible en France. L’inscription est gratuite, et dès votre visite, vous avez une géolocalisation qui vous démasquera si vous tapez la mauvaise ville. Vous pouvez affiner vos recherches et chercher des personnes se situant d’un rayon de 10 km. Le choix de pseudo est à étudier, car il doit être frappant. Vous pouvez être rassurés, que vos données soient bien protégées dans les sites bien référés, qui placeront votre profil au profit de ceux qui s’y intéressent vraiment. Cliquez ici pour tout savoir sur le sujet !

Des histoires fascinantes

amour maghreb conseilsLéa est une jeune femme de 41 ans, elle a testé beaucoup de sites avant Amour Maghreb, et à sa déception, on va dire que c’est son dernier recours. Léa est une femme avec un physique qui n’épate pas beaucoup les hommes. A voir son profil, c’est une femme qui ne sait pas cacher son désespoir. Quand elle s’est inscrite sur ce site, elle avait 33 ans. Elle habite à Paris et elle vient d’Algérie. Sur son profil, elle cherche un homme entre 25 à 35 ans pour mariage. Elle est coiffeuse, et adore son travail, elle en est dévouée. Après 1 mois d’abonnement, elle n’avait que quelques mecs qui l’envoyaient des messages, avec beaucoup de bla bla. Mais un jour, un message l’a piqué, car cela parle de festival, oui, Léa adore les festivités, et en France, les activités ne manquent pas. Elle est au courant de celui qu’elle va assister, ce sera dans 3 mois, mais en attendant ce jour, ils s’échangeaient des SMS. Le jour du festival était la première rencontre physique, le courant a passé aussi vite et une belle histoire commence. Maintenant, le couple a un enfant qui va bientôt fréquenter l’école et un bébé en route.

Cette histoire est juste merveilleuse, on peut dire que Léa n’était pas heureuse sans ce site. Notre deuxième témoignage est un peu comique, mais c’est aussi ça Amour Maghreb.

Aimemoi54 est le pseudo de cet homme. Et oui, j’espère que vous n’avez pas le même pseudo, mais il a déjà trouvé une dulcinée maintenant, et donc, il s’appelle George. 43 ans, veuf avec un enfant, à son âge, vu qu’il était habitué à une vie de couple, il s’est décidé de chercher un partenaire, à qui pourrait être dévouée à son foyer. George a pour but de trouver une femme qui lui donnera un autre espoir de vivre une histoire de famille. Il s’est inscrit sur Amour Maghreb, et flasha sur Nayda, une femme pleine de conviction, qui a le même teint que sa défunte femme. Au fil du temps, des messages se sont échangés, menant à un jour où ils vont assister à des soirées organisées ensemble. Plus tard, Nayda lui a présenté son oncle. C’est là que les questions s’enchaînent, et enfin de compte, Nayda est l’une des sœurs de sa défunte femme. Et sans hésitation, le couple s’est marié et heureux pour toujours.

Ces deux histoires sont complètement différentes, mais ils ont un point commun dont le site de rencontre, et même si c’est virtuel, il y a une réalité qui se dévoile.